LRU Joliot 2007

Forum de discussion concernant la mobilisation à Joliot-Curie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre rédigée.

Aller en bas 
AuteurMessage
VaL



Messages : 7
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Lettre rédigée.   Mar 4 Déc - 21:00

Salut la compagnie ^^ (un peu de gaieté sur ce forum ne fera de mal a personne)

Aujourd'hui a l'AG, il a été question d'une lettre rédigée et publiée dans les journaux ou autres médias. Je voudrais, si c'est possible, en savoir plus sur le contenu de cette lettre (voire même un exemplaire :p), sur les médias employés, et sur la façon dont vous comptez vous y prendre.

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-



Messages : 89
Date d'inscription : 30/11/2007
Localisation : -

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mar 4 Déc - 21:05

Coucou,

D'après ce que j'ai compris, cette lettre serait rédigée par nous, lycéens de Joliot, et envoyée à divers journaux.
Il y serait expliqué les raisons de notre mobilisation, ce qu'on reproche à la loi Pécresse...

J'pense que tout le monde peut participer à la rédaction, du moins c'est ce que j'ai compris ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lore



Messages : 16
Date d'inscription : 01/12/2007
Age : 26

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mar 4 Déc - 21:08

L'idée de la lettre ouverte ayant été décidée ce matin, je crois que ça n'a pas beaucoup avancé (j'ai vu ceux qui s'en occupent faire quelques brouillons). Enfin, je suis pas la mieux placée pour t'en parler, je sais juste que la lettre explique au nom des lycées des bouches-du-rhône que les universités ont en effet besoin de réformes, mais pas de celle là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaé

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/12/2007
Localisation : aubagne !

MessageSujet: la lettre   Mar 4 Déc - 22:34

oui , il y a quelques brouillons qui ont été rédigés aujourd'hui , mais il y a encore du travail concernant la lettre , les principales idées y sont ! demain on continu la rédaction , vous pouvez tous y participer et donner votre avis !
Elle traitera du mouvement étudiant et lycéens , de ce que nous souhaiterons et notre détermination!!!
Je trouve cette idée très bonne surtout si la lettre signée, par tous les lycée et facs qui soutiennent le mouvement de la région , circule dans les média . Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 0:07

Je propose que vous la postiez sur ce forum quand elle sera à sa version finale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrujoliot.forum-actif.net
anaé

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/12/2007
Localisation : aubagne !

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 0:18

je suis d'accord mais elle n'est vraiment pas fini !! donc meme si les personnes qui on la premiere étape puisse la mettre comme ca chacun peut aider a son élaboration !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 1:50

J'adhère totalement. Je mettrai cette lettre en post-it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrujoliot.forum-actif.net
Roxanne

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: lettre   Mer 5 Déc - 19:02

bon alors les gens je vous propose une première version de la lettre (qui est à modifier sur pas malm de trucs ) donc vla... je préviens aussi que vous soyez bloqueur ou anti-bloquage, tant que vs étes contre la LRU vs pouvez mettre votre grain de sel.

Mesdames et messieurs les Ministres,

Nous nous adressons à vous en la qualité de Lycéens des Bouches du Rhône, inquiets pour leur avenir et celui de l’Education de notre pays, au sujet de la Loi sur la Liberté et Responsabilité des Universités.
Suite au mouvement étudiant commencé il y a un mois puis rejoint par les lycéens, le gouvernement s’est contenté de faire des propositions qui ne règlent pas les problèmes dans les universités. A ce jour, 31 universités totalement ou partiellement en grève avec piquets de grève bloquants (ou fermés administrativement), 6 universités sont en grève avec piquets de grève les « journées de mobilisation ». Universités où le personnel a voté la grève reconductible : Toulouse le Mirail, Lille I, Paris III, Paris VIII, Saint Charles Marseille, Reims … Quant à la mobilisation sur Marseille, le Lycée Diderot bloqué ce matin et fermé par l'administration jusqu'à nouvel ordre. Le lycée Daumier a voté à 71% le blocage du lycée jusqu'à samedi Lycée Saint Charles bloqué et fermé jusqu'à jeudi Lycée Victor Hugo bloqué ... De nombreux autres lycées marseillais et aixois bloqués ce matin, à Aubagne le Lycée Joliot-Curie est bloqué jusqu’à vendredi et la mobilisation est aussi active à La Ciotat que ce soit à Méditerranée ou Lumière ... le mouvement lycéen prend de l'ampleur, il est rejoint par les lycées professionnels sur la réforme du bac pro en 3 ans (Léonard de Vinci, Camille Julian etc.). Alors s’il vous plait ne nous dites pas que le mouvement est mort, nous sommes peut-être jeunes mais pas inconscients.
Cette mobilisation montre le ras-le-bol général de l’éducation nationale, qu’elle soit supérieure ou non, que ce soit du coté des personnels et enseignants, ou des élèves. Nous ne voulons pas de systèmes éducatifs à deux vitesses, nous ne voulons pas d’un système à l’américaine, ce que nous voulons c’est l’éducation pour tous quelle que soit l’origine sociale, ethnique… Nous ne vous ferons pas l’offense de rappeler ce qu’est la LRU mais nous donnons nos revendications : le président de l’université n’a pas à avoir autant de pouvoir sur le personnel ni sur le corps enseignant. De plus, qu’est-ce qui nous garantie que l’on ne retrouvera pas des chefs d’entreprises aux commandes des facs puisque le président n’est plus obligatoirement un professeur ? Ajoutons qu’il est anormal que les étudiants soient si peu représentés aux conseils d’administration (entre 3 et 5). Qu’est-ce qui nous garantie que les filières non rentables (philosophie, art, lettres, …) seront autant représentées que les autres filières ou même continueront d’exister alors qu’elles n’intéressent pas les entreprises ? Quant à la recherche, elle sera restreinte, emprisonnée au projet des entreprises qui les achètent, comment peut-elle faire de réels progrès de cette manière ? Vous voulez faire de nous une jeunesse malléable, faite aux besoins des entreprises… vous voulez les meilleures universités du monde ? Rappelez-vous que la France a le plus grand patrimoine culturel du monde, que diraient les Voltaire, Diderot, Rousseau, Hugo…s’ils voyaient que l’université que vous voulez c’est celle qui donne juste un travail et balaye l’esprit critique.
De ce fait, nous continuerons à nous mobiliser tant que nous n’obtiendrons satisfaction. Nous sommes déterminés et nous ne céderons pas, et nous savons que vous comptez sur l’essoufflement du mouvement… Mais vous risquez d’attendre longtemps. Actuellement, nous nous organisons et réfléchissons à tous les moyens de manifester notre mécontentement, le mouvement ne meurt pas.
De plus, les lycéens revendiquent leur indépendance vis-à-vis des syndicats lycéens et étudiants (Unef), de parti politique, ainsi que des parents. Nous comprenons leur inquiétude que nous partageons mais dans les lycées ce sont leurs enfants qui prennent leur responsabilité. Ce sont nos « lieux de travail », à nous de les gérer et de s’occuper de notre mouvement. Nous condamnons toute violence que ce soit du coté lycéen ou parental.
Merci de votre attention,
Les Lycéens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niko



Messages : 87
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 19:22

Citation :
Alors s’il vous plait ne nous dites pas que le mouvement est mort, nous sommes peut-être jeunes mais pas inconscients.
Cette mobilisation montre le ras-le-bol

Peut etre un peu plus soutenu ?

J'adore vraiment cette phrase :

Citation :
Rappelez-vous que la France a le plus grand patrimoine culturel du monde, que diraient les Voltaire, Diderot, Rousseau, Hugo…s’ils voyaient que l’université que vous voulez c’est celle qui donne juste un travail et balaye l’esprit critique.

Sinon ca me parait bien, meme très bien Smile excellente idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panzer



Messages : 1
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 19:57

Salut à tous

Pour demain c'est quoi le programme ? Quelqu'un aurait il plus de renseignements ?
On m'a dit qu'il fallait bloquer le matin mais sam est allé parler au directeur qu'est ce qui c'est dit ? Sa serait con qu'il nous refasse le meme coup que ce matin ( enlever les poubelles, etc . . ) demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VaL



Messages : 7
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 21:37

Citation :
Quant à la mobilisation sur Marseille, le Lycée Diderot bloqué ce matin et fermé par l'administration jusqu'à nouvel ordre. Le lycée Daumier a voté à 71% le blocage du lycée jusqu'à samedi Lycée Saint Charles bloqué et fermé jusqu'à jeudi Lycée Victor Hugo bloqué ... De nombreux autres lycées marseillais et aixois bloqués ce matin, à Aubagne le Lycée Joliot-Curie est bloqué jusqu’à vendredi et la mobilisation est aussi active à La Ciotat que ce soit à Méditerranée ou Lumière ...

Mettez des dates, pas des jours de la semaine. D'ici le temps que la lettre soit finie et publiée, les évènements seront passés et c'est toujours mieux de mettre des repères pour les personnes qui vont lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Messages : 61
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 22:07

Bravo à toi Roxanne tu as respecté le plan ^^ Non franchement cette lettre me semble être complète, sur ce il nous faudra la soumettre demain à la signature des représentants des lycées et universités conscernés afin que celle-ci puisse être reconnue comme une lettre de tous les lycéens du département des Bouches du Rhone.
Encore une fois bravo à toi même si je vais quand même tentés d'y ajouter quelques petites modifications afon qu'elle puisse être encore plus complète qu'elle ne l'est déjà mais encore une fois Bravo cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaé

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/12/2007
Localisation : aubagne !

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 22:32

bravo pour la lettre , c'est du beau travail ! !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Messages : 61
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 22:32

Voici ma version de la lettre qui en soit est la même à laquelle j'ai rajouté mon petit grain de sel ^^:



Mesdames et messieurs les Ministres,

Nous nous adressons à vous en la qualité de Lycéens des Bouches du Rhône, inquiets pour leur avenir et celui de l’Education de notre pays, au sujet de la Loi sur la Liberté et Responsabilité des Universités.
Suite au mouvement étudiant commencé il y a un mois puis rejoint par les lycéens, le gouvernement s’est contenté de faire des propositions qui ne règlent pas les problèmes dans les universités. A ce jour, le 5 Décembre 2007, 31 universités sont totalement ou partiellement en grève avec piquets de grève bloquants (ou fermés administrativement), 6 universités sont en grève avec piquets de grève les « journées de mobilisation ». Universités où le personnel a voté la grève reconductible : Toulouse le Mirail, Lille I, Paris III, Paris VIII, Saint Charles Marseille, Reims … Quant à la mobilisation sur Marseille, le Lycée Diderot bloqué ce matin du 5 Décembre et fermé par l'administration jusqu'à nouvel ordre. Le lycée Daumier a voté à 71% le blocage du lycée jusqu'à samedi Lycée Saint Charles bloqué et fermé jusqu'à jeudi 13 Décembre Lycée Victor Hugo bloqué ... De nombreux autres lycées marseillais et aixois bloqués ce matin, à Aubagne le Lycée Joliot-Curie est bloqué jusqu’à vendredi 6 Décembre en attente d’un vote ce jour, et la mobilisation est aussi active à La Ciotat que ce soit à Méditerranée ou Lumière ... le mouvement lycéen prend de l'ampleur, il est rejoint par les lycées professionnels sur la réforme du bac pro en 3 ans (Léonard de Vinci, Camille Julian etc.). Alors s’il vous plait ne nous dites pas que le mouvement est mort, nous sommes peut-être jeunes mais pas inconscients. De plus nous trouvons inacceptable que l’information concernant la mobilisation lycéenne soit étouffer par les médias nous menons un combat et attendons qu’il soit reconnu comme tel, le mouvement se doit d’être expliquer par la mobilisation que nous mettons en place et relater à la population française afin d’éviter toute incompréhension.
Cette mobilisation montre le ras-le-bol général de l’éducation nationale, qu’elle soit supérieure ou non, que ce soit du coté des personnels et enseignants, ou des élèves. Nous ne voulons pas de systèmes éducatifs à deux vitesses, nous ne voulons pas d’un système à l’américaine qui montre de par le statut de certaines « grandes écoles »(Harvard en est l’exemple le plus probant) qu’elles ne sont pas toutes reconnues au même échelon, ce que nous voulons c’est l’éducation pour tous quelle que soit l’origine sociale, ethnique… En France nous avons déjà ces « grandes écoles » (Sciences Politiques, Polytechnique entre autres). Nous ne vous ferons pas l’offense de rappeler ce qu’est la LRU mais nous donnons nos revendications : le président de l’université n’a pas à avoir autant de pouvoir sur le personnel ni sur le corps enseignant. De plus, qu’est-ce qui nous garantie que l’on ne retrouvera pas des chefs d’entreprises aux commandes des facs puisque le président n’est plus obligatoirement un professeur ? Ajoutons qu’il est anormal que les étudiants soient si peu représentés aux conseils d’administration (entre 3 et 5). Qu’est-ce qui nous garantie que les filières non rentables (philosophie, art, lettres, …) seront autant représentées que les autres filières ou même continueront d’exister alors qu’elles n’intéressent pas les entreprises ? Car celles-ci représentent la diversité du choix et donc l’ouverture culturelle qui faisait la fierté de notre éducation il fut un temps. Quant à la recherche, elle sera restreinte de par le simple pouvoir consultatif du CS et du CEVU, emprisonnée au projet des entreprises qui les achètent, comment peut-elle faire de réels progrès de cette manière ? Vous voulez faire de nous une jeunesse malléable, faite aux besoins des entreprises… vous voulez les meilleures universités du monde ? L’université représente la case savoir de chacun avant de se spécialiser dans un domaine précis , comment expliquer que les compétences puissent être privilégiées par rapport à ce savoir qui nous est si cher. Rappelez-vous que la France a le plus grand patrimoine culturel du monde, que diraient les Voltaire, Diderot, Rousseau, Hugo…s’ils voyaient que l’université que vous voulez c’est celle qui donne juste un travail et balaye l’esprit critique.
De ce fait, nous continuerons à nous mobiliser tant que nous n’obtiendrons satisfaction. Nous sommes déterminés et nous ne céderons pas, et nous savons que vous comptez sur l’essoufflement du mouvement… Mais vous risquez d’attendre longtemps. Actuellement, nous nous organisons et réfléchissons à tous les moyens de manifester notre mécontentement, le mouvement ne meurt pas. Nous sommes d’accord sur un point les universités doivent être réformés mais pas si radicalement, ainsi nous proposons une discussion entre étudiants, lycéens, personnel enseignants et les personnes concernées du gouvernement afin qu’une solution puisse être envisagée et qu’elle puisse convenir au plus grand nombre.
De plus, les lycéens revendiquent leur indépendance vis-à-vis des syndicats lycéens et étudiants (Unef), de parti politique, ainsi que des parents. Nous comprenons leur inquiétude que nous partageons mais dans les lycées ce sont leurs enfants qui prennent leurs responsabilités et qui sont, il nous semble, les plus concernés et les plus aptes à savoir ce qui est bon pour leur avenir scolaire comme professionnel. Ce sont nos « lieux de travail », à nous de les gérer et de s’occuper de notre mouvement. Nous condamnons toute violence que ce soit du coté lycéen ou parental.
Merci de votre attention,
Les Lycéens des Bouches du Rhône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarkS

avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/12/2007
Localisation : Aubagne

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Mer 5 Déc - 22:34

Je trouve le passage ou l'on cite les Lumières très percutant.
Bonne lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Jeu 6 Déc - 11:46

Merci merci, ^^

C'est bon comme ça je pense Sam,
merci pour les modifs Razz Smile
bon par contre je pense qu'il ne faut pas la ralonger encore
ça fera trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaé

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/12/2007
Localisation : aubagne !

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Jeu 6 Déc - 20:46

je trouve ca une super initiative d'avoir distribuer les tracts dans aubagne !! un peu long , mais bon c'est bien de mettre la lettre en entier !!
bravo a tous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuKa



Messages : 22
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 27
Localisation : Aubagne

MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   Jeu 6 Déc - 21:12

La lettre et précise et bien écrite. Cependant, je trouve que quelques modifications srait a faire si je peux me permettre.

Sam a écrit:
Alors s’il vous plait ne nous dites pas que le mouvement est mort, nous sommes peut-être jeunes mais pas inconscients. De plus nous trouvons inacceptable que l’information concernant la mobilisation lycéenne soit étouffer par les médias nous menons un combat et attendons qu’il soit reconnu comme tel, le mouvement se doit d’être expliquer par la mobilisation que nous mettons en place et relater à la population française afin d’éviter toute incompréhension.

Ici je trouve que tu es un peu trop marquant et que c'est presque de l'insolence. Tu pourrais dire ca si tu parlais mais ca passe mal a l'écrit je trouve... Surtout la tournure "Alors s'il vous plait ne dites pas que...".

Sam a écrit:
ce que nous voulons c’est l’éducation pour tous quelle que soit l’origine sociale, ethnique…

Ici je vois plus tot une phrase comme "Nous voyons tous les matins l'enseigne de notre lycée "Liberté Egalité Fraternité" et nous tenons à ce que l'on ne soit pas obligé de supprimer l'une d'elles, a savoir "Egalité".

Sam a écrit:
le président de l’université n’a pas à avoir autant de pouvoir sur le personnel ni sur le corps enseignant. De plus, qu’est-ce qui nous garantie que l’on ne retrouvera pas des chefs d’entreprises aux commandes des facs puisque le président n’est plus obligatoirement un professeur ?

Pareil que la première je trouve cette tournure de phrase un peu provocante et limite insolente... Trransforme les sous forme de questions. Du genre "Et si un patron d'usine n'ayant aucune expérience dans le domaine décidait de posseder plusieurs facultés ? Il deviendrait meme peut etre Président de l'éducation sur presque une région..." ou quelquechose dans le style.. Enfin tu vois ^^

Sam a écrit:
Vous voulez faire de nous une jeunesse malléable, faite aux besoins des entreprises…

Pareil. Un peu provocante. Alors je vois deux trucs : tu inverse sujet verbe et la wahhh !! La classe !! "Voules vous faire de nous une jeunesse faite aux besoins des entreprises ?" et tu rajoutes une petite phrase qui fait ironiquement un semblant de soutien de leurs idées ^^ par exemple : "Nous ne pensons pas que c'est ce que vous vouliez réellement."

Sam a écrit:
Rappelez-vous que la France a le plus grand patrimoine culturel du monde, que diraient les Voltaire, Diderot, Rousseau, Hugo…s’ils voyaient que l’université que vous voulez c’est celle qui donne juste un travail et balaye l’esprit critique.
Alors ici je ferait sauter les points de suspensions qui cassent un peu la phrase et le " c' " de "...que vous voulez est celle qui donne un travail...". Mais pour l'idée c'est vraiment bien trouvé !!! puis tu rajoutes "Dans le cas contraire il faudrait aussi faire une réforme pour nous supprimer l'apprentissage les opinions de ces auteurs qui fait partie du programme..." Ca fait un peu comme si c'était une dictature mais c'est sous entendu... je sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^

Sam a écrit:
nous savons que vous comptez sur l’essoufflement du mouvement… Mais vous risquez d’attendre longtemps.

Insolente !!! Ca va pas... :s Mets qqchose comme "Nous aussi tenons bon de notre coté mais jusqu'à quand va s'étendre cette grève de la faim d'apprendre ?" Petit jeu de mot qui trouve sa place...

Sam a écrit:
Actuellement, nous nous organisons et réfléchissons à tous les moyens de manifester notre mécontentement, le mouvement ne meurt pas.

Tu te répete je trouve que ca donne de la force a la longue lettre tu rappelle tes objectifs. J'aime bien !

Voila ! Tenez moi au courant de ce que vous pensez de ce que je pense des modifications ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joliotinfo.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre rédigée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre rédigée.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël
» Signification de la lettre sur la coque des navires ?
» Lettre ouverte à ZEROUAL
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LRU Joliot 2007 :: A propos du bloquage du lycée Joliot-Curie :: Actualités Joliot-
Sauter vers: