LRU Joliot 2007

Forum de discussion concernant la mobilisation à Joliot-Curie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 POUR OU CONTRE LA L.R.U?

Aller en bas 

Êtes vous pour ou contre la loi L.R.U?
Pour
4%
 4% [ 1 ]
Contre
92%
 92% [ 23 ]
Ne se prononce pas
4%
 4% [ 1 ]
Total des votes : 25
 

AuteurMessage
Mathieu

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 27
Localisation : Aubagne

MessageSujet: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Mer 28 Nov - 20:37

Voilà tout d'abord, avant de parler du blocage qui se déroule en ce moment au lycée Joliot Curie, j'aimerais faire un petit sondage, et vous demander ce que vous pensez de cette loi de Liberté et Responsabilité des Universités.
Et s'il vous plait donnait nous vos arguments!

_________________
Pécresse! Sert les fesses!!! On arrive à toute vitesse!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VAN

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : Roquevaire

MessageSujet: La LRU   Mer 28 Nov - 20:48

Dans les fondement de la France il est écrit que l'école doit etre accessible et gratuite pour tous et la loie LRU remet totalement en question ce principe, biensure selon moi l'égalité des chances n'existe pas (mais c mon point de vue et je vous pri de le respecter) mais l'école ne doit pas etre un gouffre a fric pour les étudiants, c'est inaceptable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus1389.skyblog.com
d-reams
Invité



MessageSujet: loie LRU   Mer 28 Nov - 22:26

Je suis tous a fait d'accord avec vous deux , en effet la loie LRU peut etre considerer comme un frain aux etudiant car sont but implicite est de favoriser les " riches " et de " défavoriser " les pauvres , de plus l'idée d'une loie LRU pour les lycées a étaient lancer vous imaginer si cette loie passe? on peu dire aurevoir aux etudes ce qui veut dire plus d'inégalités , plus de précarité , plus de chomage , plus de " tres riches " et plus de " tres pauvres" Nous devons donc Réagir je ne sais pas si le blocus est une solution mais en tout cas cela prouve que l'on est mécontant! Bien sur ce ne sera pas le blocage de Joliot qui va arranger les choses mais il y contribu , je voudrais dire a tous les gens qui disent " ué mais de toute façon on arrivera pas a faire changer le gouvernement d'avi , c'est pas le blocage de joliot qui va faire arranger les choses " je voudrais leur dire que si tous le monde pense cela effectivement ca ne sert a rien cependant je considere ses gens comme des lache , car ils donnent raison au gouvernement nous devons donc nous mobiliser et " essayer " de faire bouger les choses ! n'oubliez pas pour le CPE ont a gagné donc tout est possible!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Dalf



Messages : 15
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Mer 28 Nov - 23:16

Pour ma part,je suis contre.Cependant je met un peu d'eau dans mon vin ...


VAN a écrit:
Dans les fondement de la France il est écrit que l'école doit etre accessible et gratuite pour tous et la loie LRU remet totalement en question ce principe,
Pas d'accord.On va dire qu'il ne faut pas être autant .... réactif.
Dire qu'elle remet totalement en question ce principe c'est très exagéré.Déja actuellement l'école (du moins l'université) gratuite pour tous n'existe pas ... Un boursier avec l'échelon le plus élevé paiera dans les 20 Euros.
Le non-boursier paiera dans les 400€...
Et c'est bien normal ! Quoi que peut être les modalités d'attributions de bourses pourraient être revus ... Notamment en ce qui concerne les étudiants habitant plus ou moins loin de la ville de l'université et devant se transporter.Mais c'est un autre débat.

L'intégrité d'une école accessible peut être remis en cause par cette loi. On nous affirme que l'Etat garde un engagement financier fort dans les universités,cependant étant donné que le Président des Unités de Formations et de Recherches aura une compétence gestionnaire forte cet situation d'engagement fort sera surement amené à changer à l'avenir.


d-reams a écrit:
Je suis tous a fait d'accord avec vous deux , en effet la loie LRU peut etre considerer comme un frain aux etudiant car sont but implicite est de favoriser les " riches " et de " défavoriser " les pauvres ,
Nous devons donc Réagir je ne sais pas si le blocus est une solution mais en tout cas cela prouve que l'on est mécontant! Bien sur ce ne sera pas le blocage de Joliot qui va arranger les choses mais il y contribu , je voudrais dire a tous les gens qui disent " ué mais de toute façon on arrivera pas a faire changer le gouvernement d'avi , c'est pas le blocage de joliot qui va faire arranger les choses " je voudrais leur dire que si tous le monde pense cela effectivement ca ne sert a rien cependant je considere ses gens comme des lache , car ils donnent raison au gouvernement nous devons donc nous mobiliser et " essayer " de faire bouger les choses ! n'oubliez pas pour le CPE ont a gagné donc tout est possible!!!![/quote]

Et ben si c'est ça qui va bloquer le lycée demain,je crains que ça soit un fiasco les amis ...
Bon déja,en lisant cette loi,qu'est-ce qui peut permettre de dire que les riches sont favorisés ou les pauvres défavorisés ? Puis déja,la dichotomie entre riche/pauvre est pas très claire ....
Comment définir l'un et l'autre ? En fixant une rémunération arbitrairement ? En se situant dans la place qu'on occupe dans la société (chômeur,salariés,cadres,chefs d'entreprises,artisans etc ...) ? Auquel cas il faudra dire à un smicard qu'il est riche (par rapport à un RMiste ...)


Citation :
de plus l'idée d'une loie LRU pour les lycées a étaient lancer vous imaginer si cette loie passe? on peu dire aurevoir aux etudes ce qui veut dire plus d'inégalités , plus de précarité , plus de chomage , plus de " tres riches " et plus de " tres pauvres"

Ta source ? je veux dire il faut savoir garder la tête sur les épaules et ne pas céder à la spéculation...
Les valeurs du lycée et les valeurs de l'Université sont tellement différentes que c'est vraiment inenvisageables qu'une chose pareille se fasse...
Du moins,c'est très dangereux politiquement de faire quelque chose comme ça ...



Citation :
Nous devons donc Réagir je ne sais pas si le blocus est une solution mais en tout cas cela prouve que l'on est mécontant! Bien sur ce ne sera pas le blocage de Joliot qui va arranger les choses mais il y contribu , je voudrais dire a tous les gens qui disent " ué mais de toute façon on arrivera pas a faire changer le gouvernement d'avi , c'est pas le blocage de joliot qui va faire arranger les choses " je voudrais leur dire que si tous le monde pense cela effectivement ca ne sert a rien cependant je considere ses gens comme des lache , car ils donnent raison au gouvernement nous devons donc nous mobiliser et " essayer " de faire bouger les choses ! n'oubliez pas pour le CPE ont a gagné donc tout est possible!!!!

Le blocage est une des solutions effectivement.
Cependant,je ne pense pas que pour des lycéens ce soit la solution la plus adapté pour montrer son mécontentement.
La situation n'est pas la même que le CPE
Après tout,pas tout les lycéens sont voués à devenir étudiants,qui plus est dans une université (ben oui ... les BTS,les Prépas et les Grandes Ecoles etc ... ne sont pas touchés par la loi ...),alors que la loi du CPE concernait tout futur salarié pour un premier emploi ... donc potentiellement tout les jeunes de notre pays ...


Et c'est d'ailleurs pour cela que je soutiens un mouvement lycéen (avec toute la qualité que cela contient en terme à la vie citoyenne etc ...),mais pas forcément un blocage de lycée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Invité



MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 0:11

Bonsoir à tous,
Je ne suis plus à Joliot cette année, je lisais juste pour m'informer, car j'ai encore des amis et un frère au lycée, et je voudrais corriger quelques points abordés.
Tout d'abord je suis contre la LRU et pour le blocus des facultés (dans le cas où c'est organisé comme il le faut, que les gens savent pourquoi et comment bloquer, ce qui n'est pas le cas partout croyez-moi).
Je suis tout à fait d'accord avec Dalf qui est quelqu'un de sensé. L'Ecole gratuite, ça marche jusqu'au bac si on suit un enseignement public. J'ai payé dans les 200€ de frais d'inscription pour entrer en fac, et c'est normal. Si vous abordez un aspect négatif de la loi, faites le convenablement, parce que c'est ce genre de choses qui discréditent vos arguments. Avec la LRU, on va suivre le chemin des pays européens dans lesquels seulement les plus riches vont à la fac. J'ai vu une étudiante française en Allemagne dire qu'elle trouvait ce fonctionnement parfait car au moins, vu que le nombre d'étudiants était beaucoup moins élevé qu'en France, elle était presque sûre de trouver un travail en sortant de la fac. C'est écoeurant. Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce pourquoi cette loi est scandaleuse, je ne suis pas là pour ça.

Il y'a un moment où il faut être réaliste, pas mal de lycéens ont voté en faveur du blocage dans le but de louper des cours sans avoir d'absences, parce qu'ils ne avaient pas que certains profs (en maths et physique je crois) les nottent quand même pour certains. Quelqu'un a même raconté un mensonge ce matin, comme quoi "après tu pourras travailler que dans l'entreprise qui gère ta fac", un propos énorme, hallucinant, et qui a été écouté ! Contre la LRU, ok, mais encore faut-il savoir pourquoi et de quoi elle est faite.
Ca fout les boules, parce que ça ridiculise le mouvement contre la LRU... Le gouvernement a ce qu'il veut, c'est-à-dire monter les gens les uns contre les autres, et en particuliers créer un effet de répulsion envers les bloqueurs, à cause de ce genre d'abus.


Seulement, je voudrais qu'on m'explique : pourquoi faire un blocus trois semaine après le début des actions ? Pourquoi seulement maintenant ? "Parce qu'avant personne ne voulait" a-t-on dit. Pourquoi personne ne voulait ? Parce qu'ils n'étaient pas sûr que le mouvement tiendrait dans les facs ? Donc en gros, faut attendre que les facs avancent les choses pour faire un pas quoi. Mais une question : pourquoi le gouvernement écouterait-il des lycéens qui arrivent en dernier et ne savent ni trop comment s'organiser, ni trop pourquoi ils bloquent (je parle de la majorité de ceux qui suivent le mouvement, pas pour ceux qui organisent), alors qu'il laisse des avocats creuver de faim pour une autre loi, et des étudiants de faire tabasser par les CRS sans broncher ?


Merci à l'avance pour les réponses qui suivront.
Je tiens à préciser que je ne me mêle pas de ce qui ne me regarde pas, j'espère que ce n'est pas perçu comme cela. Je m'inquiète juste pour la scolarité de certains et pour le respect du mouvement des facultés.
Revenir en haut Aller en bas
Sam



Messages : 61
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Réactions   Jeu 29 Nov - 0:13

[/quote]Après tout,pas tout les lycéens sont voués à devenir étudiants,qui plus est dans une université (ben oui ... les BTS,les Prépas et les Grandes Ecoles etc ... ne sont pas touchés par la loi ...),alors que la loi du CPE concernait tout futur salarié pour un premier emploi ... donc potentiellement tout les jeunes de notre pays ...


Et c'est d'ailleurs pour cela que je soutiens un mouvement lycéen (avec toute la qualité que cela contient en terme à la vie citoyenne etc ...),mais pas forcément un blocage de lycée ...[/quote]
Pour réagir à ce que tu dis il faut préciser qu'il y a environ 70% des bacheliers qui si dirigents vers les Universités ce qui veut dire que une majorité de lycéens sont conscernés...Au niveau des BTS et des collégiens le blocage n'affecte en rien leurs cours ils sont tous maintenus.
Quand aux autres possibilités de mouvement(hormis le blocage) il faudrait nous en faire part afin que des discussions puissent être mises en place n'est ce pas?
Donc on attend les propositions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Messages : 61
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 0:31

Marion a raison de souligner le fait que beaucoup d'élèves ont pu voter un blocage de le simple but de louper les cours cependant c'est pour ce la que nous(ceux qui organise) travaillons à informer au mieux les élèves présents aux AG(qui soit dit en passant ont débutés il y a deux semaines et qui n'ont pas eu de réactions très vives, cela pour expliquer le, il est vrai, tardif mouvement que nous tentons de mettre en place.) mais pour cela nous appelons à ce que tous les élèves ayant voter le blocage tentent au moins de comprendre ce pourquoi un "OUI" est apparu sur leur bulletin en allant aux AG, en posant des questions, et non en restant chez eux.
En ce qui concerne la malheureuse parole il est vrai que l'erreur doit être corrigée: les étudiants n'auront pas l'obligation de travailler toute leur vie dans l'entreprise qui "sponsorisera" la dite filière qu'ils auront choisi.Cependant nous partons du principe qu'il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs et donc que les élèves se redirigeant vers les universités y vont, de nos jours, pour accumuler un savoir et se spécialiser par la suite,or si cette réforme passe, certains étudiants auront donc probablement un emploi à la sortie de leurs séjour universitaires mais auront sauté la case "savoir" qui est tout de même l'une des priorités à avoir lorsque l'on veut se diriger vers les universités selon moi.
Voila, continuez de venir et de vous exprimer sur le forum il est mis en place à cet effet et sera tenu régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandine
Invité



MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 1:01

Tout d'abord bonsoir,
au risque de me repeter, vu que ce sujet est un débat, je vais y exposer mon avis aussi. Donc tout d'abord, je suis contre la loi, mais aussi contre le blocage. Même si la plupart des bloqueurs n'arrivent pas à comprendre ce point de vue là, il existe, et je sais que de nombreuses personnes partagent mon opinion. Comme le disent si bien Dalf et Marion la fac n'est pas gratuite, et ceux qui disent etre contre la loi car elle va rendre les facs payantes se trompent de combat, et se contentent de repeter betement ce qu'ils entendent. Dire que l'école est un gouffre à fric pour étudiants, c'est donc en soit assez exageré diras t'on pour ne pas s'étendre outre mesure... La loi n'a pas de but implicite, une loi a des buts précis, aussi ingrats soit-ils.
Pour ma part, je ne pense pas que le blocus soit une solution, pour la simple et bonne raison que vous vous battez pour un droit à l'éducation, mais vous empechez les autres d'y acceder. Le blocage en lui-meme est démocratique, mais est-il démocratique de porter atteinte aux droits d'autrui? Non, donc vous vous battez pour la démocratie en agissant anti-démocratiquement..
Dites-moi, en quoi le blocage de Joliot contribut à arranger les choses? Il arrive après un mois de blocage de la plupart des facs, il est à la traine, il est déplacé, et il tourne en n'importe quoi. Il n'y a qu'à voir le comportement des bloqueurs d'ailleurs...Je suis d'accord avec Marion quand elle dit que beaucoup de lycéens ont voté en faveur du blocage pour ne pas venir en cours, quand on les interroge sur le pourquoi du blocage ils sont incapable de donner une reponse correct mais surtout cohérante avec la situation de laquelle ils sont responsables.
La plupart bloquent pour ne pas aller en cours, ni plus, ni moins. Mais il y a également de nombreux bloqueurs extrement violent dans leurs propos qui ne sont pas prêt à accepter que d'autres n'aient pas le même avis qu'eux. Est-ce démocratique de crier sur ceux qui n'ont pas le meme avis? Non, mais on se croyait dans la jungle où les plus forts essaye de se faire respecter...

En quoi est-ce lache de penser que le blocage de Joliot est une solution certes, mais pas la bonne? Quelle est la lacheté de pensée dont les personnes sont coupables? Pour le cpe nous n'avons pas gagné, nous avons juste gagné un CNE à la place, certes, il y a un changement de lettre, mais le principe reste le meme cependant. On peut se battre, mais il faut choisir les bonnes armes face à l'adversaire.


Quant à Sam, d'ou prends-tu ton chiffre? Tu sais, tu serais effrayé de savoir le nombres d'eleves qui se preparent plutot à des bts et des prépas, et qui ne sont pas concernés par le mouvement, et donc qui devrait etre mis au meme niveau que les collegiens. Après tout, ils ne sont pas concernés non? Même si c'est une chose impossible à faire, il faut quand même en tenir compte...

Quant aux autres solutions il y a la manifestation, pourquoi mardi à la place d'etre vingt pour faire signer des petits papiers vous n'étiez tous pas à la manifestation? Je trouve cela scandaleux qu'on me dise qu'on aille pas à une manifestation parce que, vu que le lycée était non-bloqué ça ferait une absence, sisi, cet arguement la a été avancé...

Alors être contre la loi parce qu'elle est révoltante oui, je le suis, et bien d'autres aussi, mais nous sommes aussi révoltés par certains propos que tiennent des bloqueurs sur celle-ci, en croyant la comprendre et en étant totalement à coté de la plaque...
Revenir en haut Aller en bas
Marion
Invité



MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 1:18

N'oublions pas que certaines filières de Lettres et Sciences-Humaines ou d'Arts vont certainement être supprimées selon les facs et les entreprises (ce qui me concerne directement). Tout comme du personnel a de grande chance d'être licencié pour créer des emplois étudiants et supprimer un maximum de bourses. Je ne vais pas rentrer en détail, ce n'est pas le sujet de ma réaction ici.

Toujours est-il que la grande majorité de ceux qui ont voté en faveur de "oui" n'ont pas spécialement envie de connaître en détail la LRU. Le fait de louper les cours est amplement suffisant, j'ai entendu plusieurs personnes de cet avis. Ils ne ressentent nullement le besoin de s'informer, et se contentent de profiter de cette excuse pour rentrer chez eux sans avoir d'absences sur le bulletin de notes. La grande différence avec les facs se trouve là, en fac on prend la responsabilité de manquer des cours, qui ne seront pas rattrapés, c'est une responsabilité très importante qui est prise par des milliers d'étudiants. Au lycée, la plupart des gens comme ceux-là ne pensent qu'à leur confort personnel, ça leur fait des vacances. Ils ne regardent pas ceux qui veulent travailler, ceux qui ont le bac et qui visent la prépa ou autre. Et encore moins le motif du blocus. Le résultat est là, pourquoi ne pas simplement s'en contenter.
Je le redis, ça discrédite complètement le mouvement contre la LRU. Et je pense honnêtement qu'avec le gouvernement actuel, et surtout au bout d'autant de temps, ce ne sont pas les lycées qui vont faire le fléchir, justement à cause du peu de fiabilité des votes. Au contraire, c'est l'apologie.
Pour les lycéens, le meillleur moyen de s'exprimer à ce sujet, ce sont les manifestations. Plutôt que de trembler à l'idée d'avoir des absences comme le souligne Amandine, mieux vaut se déplacer.

J'avoue que j'étais déjà révoltée en voyant il ya plus d'une semaine la manière dont était mise en place le blocus de ma fac (même si ma section n'y est pas liée car elle dépend de celle d'Aix qui, elle, sait ce qu'elle fait), mais ce n'est rien comparé à mon abhération en voyant celui de Joliot.
Revenir en haut Aller en bas
Dalf



Messages : 15
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 1:18

Sam a écrit:
Après tout,pas tout les lycéens sont voués à devenir étudiants,qui plus est dans une université (ben oui ... les BTS,les Prépas et les Grandes Ecoles etc ... ne sont pas touchés par la loi ...),alors que la loi du CPE concernait tout futur salarié pour un premier emploi ... donc potentiellement tout les jeunes de notre pays ...


Et c'est d'ailleurs pour cela que je soutiens un mouvement lycéen (avec toute la qualité que cela contient en terme à la vie citoyenne etc ...),mais pas forcément un blocage de lycée ...


Pour réagir à ce que tu dis il faut préciser qu'il y a environ 70% des bacheliers qui si dirigents vers les Universités ce qui veut dire que une majorité de lycéens sont conscernés...Au niveau des BTS et des collégiens le blocage n'affecte en rien leurs cours ils sont tous maintenus.
Quand aux autres possibilités de mouvement(hormis le blocage) il faudrait nous en faire part afin que des discussions puissent être mises en place n'est ce pas?
Donc on attend les propositions...[/quote]

Certes une majorité de lycéen sont concernés,cependant,30% de lycéen (pour le cas de joliot (1200 élèves c'est bien ça ?) ça représente près 360 élèves ... sans compter les réorientations en BEP pour certains élèves de secondes ...).
Je pense pas qu'on ne puisse pas en tenir compte.Et donc parmi ces 30% nous trouvons des élèves non-concernés par l'université au final.

Par contre,l'intérêt d'un mouvement se situe autour d'un débat simple : quel place est la place de l'étudiant dans l'infrastructure supérieure (que ce soit au niveau des universités,des prépas etc ... etc ... ) ?

Est-ce que l'Etudiant de demain sera un étudiant qui ne viendra que pour prendre ses cours et passer des examens ou bien l'Etudiant de demain sera un étudiant qui aura une place de plus en plus importante dans le processus de décision (concernant les enseignements ou autres) au sein de ces infrastructures ?
Et là,le débat s'étend au dela de la simple UFR mais à tout l'enseignement post-bac !

Bref,le type d'action possible à envisager peut être de différents types.
Tout d'abord,une question est à aborder : est-ce que cela doit s'envisager sous une forme ponctuelle (au moment où le débat s'ouvre de manière "médiatique") ou bien une forme continue sous forme d'institution (associations,syndicats,collectifs etc...) ?
C'est une question à laquelle seul vous (et ce de manière nationale ...) pouvait répondre ...

Ensuite,dans le concret,il peut y avoir des actions visibles,j'entends des manifestations,des distributions de tracts,des débats,pourquoi pas même des articles dans la presse (locale etc ..) ?

Mais je réponds moi-même à la question précédente,car en effet,cela implique une forme institutionnalisée,un groupe organisé (et pas un groupuscule Wink )

Ce que tu dis Sam,dans ton deuxième article est intéressant et je crois avoir soulevé le problème récemment avec quelqu'un concerné.
Le problème de la professionnalisation est intéressant.Notamment en ce qui concerne les filières Littéraires et Sciences Humaines.Les plus soumises au problème du premier emploi en sortie de diplome.
On a une attitude totalement "schizophrène" à ce niveau là.
Des étudiants,qui a raison veulent faire passer avant tout le savoir avant la compétence, mais qui se plaignent dans le même temps de ne pas trouver d'emploi du fait du manque de professionnalisation ...
Comment permettre une professionnalisation de ces branches là sans compromettre le savoir,le raisonnement intellectuel ? Doit-on faire de ces branches des filières plus "polyvalentes" avec des enseignements qui ne sont pas forcément en rapport avec le contenu originel mais qui au final les re-valoriserait peut-être ?
Ce genre de question mérite également une solution tranchée ... (mais rassurez-vous,étudiants ou futurs étudiants de ces filières là,les entreprises s'interessent de plus en plus à vos savoirs mais bon ... ça reste au compte goutte ...)


Quand à la question,des élèves votant le blocage pour éviter d'avoir eu cours,ça a toujours existé ... que ce soit pour la loi Devaquet en 1985 ou le CPE en 2006 et tout autres mouvements,ça a toujours existé ... tout comme ceux qui foutent le bordel dans les manifestations ...
Ca décridibilise le mouvement ....aux "Leaders" de faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Messages : 61
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Jeu 29 Nov - 21:18

En ce qui conscerne toutes les critiques misents en place je peux me permettre de dire que le blocage du lycée n'est pas non plus un plaisir pour les bloqueurs eux même, moi uassi j'aimerais pouvoir reprendre les cours mais j'assume mes idées au point que je suis prê à en louper après libre à moi autant que libre à vous.Ensuite pour répondre à Marion qui dit que le blocage de Joliot est mal mis en place et qu'il arrive tard etc... je tenais à dire que nous nous sommes mobilisés à chaque manif ou une partie des bloqueurs qui sont des personnes impliquées sont allées en manif, de plus on dit que celui ci est mal mis en place cela dit hier était le premier jour pas encore la peine de parler d'abération et enfin pour expliquer la tardiveté du mouvement des AG se sont déroulées sur les deux semaines précédentes et il faut savoir qu'il n'est jamais trop tard pour "relancer" un mouvement qui s'essoufle les lycéens sont aussi conscernés et ont le droit de tenter quelque chose pour manifester le mécontentement face à cette loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melie Melo



Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Ven 30 Nov - 1:22

Salut !
J'ai été assez intéressée par la réaction d'Amandine face à notre blocage...
Certes tout le monde a remarqué qu'il y avait pas mal de lycéens votant pour le blocage dans le seul but de louper les cours... certes il y a toujours des lycéens qui protestent contre la loi et bloquent sans savoir pourquoi.
Cela ne veut pas dire que les bloqueurs ne font pas d'efforts et ne sont pas organisés, depuis le debut des AG sont organisées pour informer un maximum de personnes et inviter au débat, et comme l'a dit Sam il y en a pas mal qui ne s'interessent pas aux AG et partent même avant... on n'y peut pas grand chose, quand les gens se bouchent les oreilles c'est pas évident!

Depuis le début j'entends des gens me dire que le blocage n'est pas la meilleure solution, et je comprends que la décision du blocage, malgré une mise en place de vote, peut difficilement etre considéré comme démocratique.
En attendant je n'ai pas encore entendu d'autres propositions de "meilleures" solutions... Il y a bien sûr les manifestations, mais elles ont souvent encore moins d'effets qu'un blocage, car on ne "gêne" personne... et ui... pour se faire entendre c'est peut-être malheureux à dire mais c'est pas moi qui vais vous apprendre que la solution la plus efficace et d'"emmerder le monde"! (pourquoi la sncf bloque les trains à votre avis...)
Bon bref si certains ne sont pas d'accord ou qu'ils ont d'autres propositions que le blocage je suis certaines que les bloqueurs n'attendent que ça ! Alors les "contre-bloqueurs" au lieu de rester dormir venez aux AG nous les communiquer !!

De plus je ne trouve pas notre mouvement particulièrement désorganisé... simplement comme on l'a répété je n'sais combien de fois, il faudrait que ceux qui votent "POUR" le blocage se bougent pour nous aider aussi!
Et je ne pense pas non plus qu'on arrive en retard : on arrive plus ou moins à temps pour aider les facs, les soutenirs pour qu'elles persévèrent, et aujourd'hui ceux qui sont allé représenter Joliot à l'AG de Marseille nous ont dit que nous n'étions pas les seuls dans notre mouvement : si j'ai bien compris 6 lycées sur les 9 représentés a l'AG sont bloqués ou fermés, il faut donc bien comprendre qu'on ne fait pas ça dans le vent et qu'on est pas seuls, notre mouvement est loin d'être inutile !!

Bon une dernière chose (sans grand intérêt pour ce débat j'avoue) en reponse à Amandine : j'ai appris récemment que le CNE a été supprimé car allant contre les droits du travail (je crois que ça a été jugé dans une cour de justice européenne ou un truc comme ça mais je suis vraiment sure de rien alors je préfère pas dire de bêtise). Cependant, je n'ai pas personnellement vérifié l'info pour le moment mais j'espère ne pas dire d'enormité... silent

Voilà, sur ce... ne perdez pas courage lycéens !!!
Et merci pour ce forum très instructif ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soophize

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 27
Localisation : Aubagne

MessageSujet: LRU débat   Sam 1 Déc - 17:16

Citation :
je suis contre la loi, mais aussi contre le blocage. Même si la plupart des bloqueurs n'arrivent pas à comprendre ce point de vue là, il existe
Les bloqueurs sont tout à fait capables de comprendre que certains veulent aller en cours bien qu'ils soient contre la lois. Mais est-ce que les "anti-blocus" sont, eux, capables de comprendre que le blocus est l'une des rares solutions qu'il nous reste pour nous faire entendre?!

Citation :
ceux qui disent etre contre la loi car elle va rendre les facs payantes se trompent de combat
Les pays où cette lois a été votée et appliquée ont vu le prix de l'entrer à la FAC augmenter de façon tout à fait éxubérante...alors, effectivement, actuellement elle n'est pas gratuite, mais c'est pas une raison pour laisser augmenter autant les prix!

Citation :
je ne pense pas que le blocus soit une solution
Ben propose des solutions autres que le blocus alors! Nous on cherche et on a du mal à trouver!

Citation :
Mais il y a également de nombreux bloqueurs extrement violent dans leurs propos qui ne sont pas prêt à accepter que d'autres n'aient pas le même avis qu'eux.
A la base j'étais contre le blocage...et je le regrète bien! Dans la vie, tout le monde n'est pas toujours d'accord avec tout le monde, et c'est bien normal! Mais si tu me dis que les bloqueurs sont violents dans leurs propos tu devrais jeter un coup d'oeil à ceux qui sont contre le blocus!

Citation :
Quant à Sam, d'ou prends-tu ton chiffre? Tu sais, tu serais effrayé de savoir le nombres d'eleves qui se preparent plutot à des bts et des prépas, et qui ne sont pas concernés par le mouvement, et donc qui devrait etre mis au meme niveau que les collegiens.
"tu serais effrayé de savoir le nombre d'élèves" : et toi tu les prends où tes chiffres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soophize.skyblog.com
Amandine
Invité



MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Sam 1 Déc - 19:17

Bonjour.

Tout d'abord à Soophize:
Tu me demandes d'où je prends mon chiffre, et je voudrais te demander où le vois-tu TOI?
Je ne donne pas de chiffre, je parle de "nombreux" pas de chiffre, alors ne cherche pas un chiffre là il n'y en a pas. Je reste polie dans mes propos, et je sais que certains anti-bloqueurs peuvent avoir un manque de respect, mais en revenant devant le lycée le premier jour, c'est de leur coté que les propos ont été les plus violent. Je n'ai pas dit que j'étais pour la loi, et je n'ai pas dit que le prix de la fac n'allait pas augmenter, j'ai dit que ceux qui pensent qu'elle va uniquement devenir payante se trompe, voilà tout. Non, ce n'est pas une raison pour laisser augmenter les prix, et je suis totalement d'accord, mais ce n'est pas une raison non plus pour laisser certaines personnes dans l'ignorance et les laisser croire qu'elle est gratuite aujourd'hui...
Et si je dis que de nombreux bloqueurs ne comprennaient pas le point de vue des anti-bloqueurs et ceux qui osnt contre la loi c'est que j'ai eu droit à des reflexions totalement à coté de la plaque de part le fait que je n'étais pas pour le blocage mais contre la loi, alors non, de nombreux bloqueurs ne peuvent pas comprendre, mais heureusement, pas tous sont dans ce cas-là, et il y a aussi ceux qui sont assez ouverts d'esprit pour le concevoir, mais il y a beaucoup qui non, ne peuvent pas malheureusement...
Oui, les anti-blocus sont capables de comprendre que le blocus est UNE solution, et pas l'une des rares, mais qu'elle est en une oui. Sinon, pourquoi voterons-nous?

Quant à Amélie merci pour ton info, je ne suis pas allée verifier non plus. Et je peux totalement concevoir que vous voudriez bouger sont qui sont pour et qui sont absents, mais comment faire bouger ceux qui ne votent pour que pour rester dans leur lit? C'est dommage et ça serait bête que votre mouvement, acquis à une large majorité s'essoufle à cause de personnes qui vous ont néaimoins permi d'acquerir un tel nombre en faveur du blocus...
Je sais que les bloqueurs engagés quant à eux font des efforts, mais malheureusement ils ne peuvent pas tout gerer, et quand on voit que des éleves d'un lycée voisin viennent juste pour foutre la merde on voit à quel point on ne pas controler des éleves... Niveau organisation, on ne peut pas lutter contre ce genre de choses qui font justement, que la situation dégénère. Les manifestations font de l'effet, même si comme tu dis, elles ne genent personne, elle montre le point des vues des personnes qui sont outrées par cette loi. Enmerder le monde pourrait être une solution mais si tu regardes, la sncf bloque les trains depuis un bon moment, et je suis bien placée pour te le dire, que le gouvernement laisse faire les choses, et laisse les utilisateurs être lassé par la situation sans même intervenir... J'ai déjà donné des solutions que je pensais être envisageables, après je pense que d'autre contre-bloqueurs l'ont fait également.. Par contre s'exprimer aux AG non, quand on voit la reaction des personnes... Hum.
Merci en tout cas de tes réponses.
Voilà =)
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Sam 1 Déc - 23:15

Je tiens à recadrer deux ou trois petites choses. Oui la fac est payante de nos jours ... minimum 140 € par an. Mais il y a quand même une différence entre ces 140 € et les 5000 € par an annoncés (5000€ maximum, certes ... je dramatise un peu ... Mettons 900 €). Ok, il y aura des bourses. Mais croyez-vous vraiment qu'elles couvriront l'intégralité de ce que vous paierez quand vous entrerez ? Et pour les facs à peu de moyen, aurons-nous la même qualité d'enseignement ? Enfin dernière question : Est-ce que ce sera plus facile de rentrer dans une fac qui a moins de moyens et qui demande plus de frais de scolarisation ?

Le blocus est un moyen de se faire entendre et jusqu'à preuve du contraire c'est le plus rapide et le meilleur pour se faire entendre aujourd'hui. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer la loi Pécresse sans réagir vite. C'est pourquoi nous demandons un vote du blocus et nous réfléchissons en même temps à d'autres moyens.

Quand à ceux qui nous traitent de feinéants, je vous invite à venir nous voir et discuter plutôt que de rester chez eux pendant qu'on organise les AGs et QU'ON AVANCE NOS COURS. Au passage : L'année de la lutte anti-CPE, Joliot a eu le même taux de réussite au bac que le lycée Thiers (qui n'avait pas plus bougé que cela) alors qu'il n'y avait eu AUCUN AMENAGEMENT DES SUJETS.

Voilà voilà.

Je dis cela bien sûr en toute amitié Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrujoliot.forum-actif.net
fo que s
Invité



MessageSujet: mieu expliker la loi   Ven 7 Déc - 20:29

je n'ecrie peut etre pas dans la bonne catégorie mais je ne savais pas ou l'écrire mais je pense qu'il faudrait ressentrer le sujet de lalru lors des AG puis tant qu'a faire ,faire les chose bien on pourrait demander a un etudiant de fac de droit si kelkun a une connaissance kil vienne ns parle rplus precisemen de cette loi et je pense que sa pourrait etre quelqun de bien placer pour en parler quand meme

parceque certe au AG on fait un recapitulatif mais bon c'est toujour les meme chose qui se dise
Revenir en haut Aller en bas
donate



Messages : 51
Date d'inscription : 10/12/2007
Age : 43

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Mer 12 Déc - 21:05

Désole de vous dire ca mais vous demandez un mode UTOPIQUE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fennec



Messages : 3
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   Ven 14 Déc - 22:38

bon il n'y a point photo je suis contre geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: POUR OU CONTRE LA L.R.U?   

Revenir en haut Aller en bas
 
POUR OU CONTRE LA L.R.U?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre la corrida ?
» Le bracelet électronique, pour ou contre?
» L'euthanasie (pour ou contre, et exposé)
» Pour ou contre... le livre électronique !
» L'internat pour ou contre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LRU Joliot 2007 :: A propos du bloquage du lycée Joliot-Curie :: Débats-
Sauter vers: